Hommage à un génie de la recherche française engagé sur la transmission du savoir et la vulgarisation de sa discipline.

Nous avons appris avec regret le décès de Georges Charpak mercredi 29 septembre à l’âge de 86 ans. Personnalité engagée, chercheur infatigable, entier et passionné, il s’était investi pour vulgariser son domaine d’expertise expliquant que "la Science, quand on l’explique, séduit les gens. Parce que les gens ont envie de comprendre."

Ce physicien a passé la plus grande partie de sa vie de chercheur à inventer de nouveaux instruments pour sonder la matière et les particules qui la composent.

CharpakSes travaux sur les détecteurs des particules à haute énergie lui ont valu une reconnaissance planétaire. Il a reçu le prix Nobel de physique en 1992 pour « l'invention et le développement de détecteurs de particules, en particulier la chambre proportionnelle multifils ». Une technologie à la base des détecteurs utilisés aujourd'hui.

Transposée à d’autres domaines, cette technologie a permis de faire de formidables bonds en avant. Dans l’imagerie médicale par exemple, on a pu réduire de 10 voire 100 la dose de rayons X reçu par des patients qui passent des examens radiologiques (scanner etc…).

Ce professeur émérite s'était fait connaître du grand public grâce à plusieurs ouvrages visant à rendre son domaine accessible au plus grand nombre : "Je pense que la science est indispensable comme méthode de formation de l’esprit des gens. Elle leur permet de toucher des vérités et non pas la vérité."

Son envie : faire partager sa discipline et la vulgariser. En se mettant à la hauteur de ses interlocuteurs pour qu’ils comprennent l’utilité des avancés technologiques et trouvent leur intérêt. Des qualités humanistes pour favoriser le partage du savoir et de la science.
Autant de valeurs que nous partageons chez TLM Com. Voilà pourquoi nous tenions à rendre hommage à ce grand physicien.
---

Accédez à nos billets  :

Quid des futures générations de scientifiques ?
Suivi post-opératoire des opérations ambulatoires.