Comment gérer son accueil téléphonique sans aucune ressource humaine ?

Située au cœur de Tours, l'Université François Rabelais accueille plus de 20.000 étudiants et 2.000 personnels, répartis sur une trentaine de sites géographiques. Suite à un redéploiement des postes en interne annoncé en mai 2007, les 2 standardistes de cette Université ont été appelées à d’autres fonctions pour la rentrée 2007-2008. Sans ressource humaine pour gérer le standard, il fallait trouver une solution d’accueil téléphonique automatique. Avec l’impératif d’être opérationnel avant la rentrée universitaire de septembre (période où le nombre d’appels peut grimper jusqu’à 1.000 par jour).

Mission relevée par une opératrice Wel’com sous contrôle de M. Nicolas, Responsable Télecoms à l’Université de Tours qui témoigne :

amphi "J’ai contacté différents prestataires en TIC et leur ai expliqué nos contraintes. Notre cahier des charges exigeait notamment la gestion automatique d’un annuaire vocal reconnaissant 1.700 personnes et plus de 500 entrées d’annuaire de service (soit au total plus de 4.000 clés) en raison de la complexité de notre structure. J’ai découvert TLM Com grâce à Nextiraone et ai finalement retenu leur solution.

Comment avez-vous été convaincu de confier votre accueil à une opératrice virtuelle Wel’com ?

J’ai obtenu de meilleures réponses techniques de TLM Com par rapport à leurs concurrents. Un meilleur support. D’autant que je souhaite garder la main sur ce système de reconnaissance vocale interactif. De plus, je trouve leur solution fiable et apprécie qu’elle permette de coupler l’accueil automatique (Wel’com) à une solution de gestion de la messagerie interne (Wel’voice). D’un côté, les appelants composent notre numéro d’accueil unique et énoncent le nom de leur interlocuteur ou du service avec lequel ils souhaitent être mis en relation. De l’autre, chaque salarié de l’université gère sa messagerie vocale en toute autonomie (diffusion d’annonce ou transfert à un autre poste).

Comment votre opératrice virtuelle a–t-elle été accueillie ?

Je n’ai guère de retours. Je sais que certains appelants raccrochent après 3 tentatives de reconnaissance vocale vaines. Quel est le problème ? Je prévois de mieux suivre l’efficacité du système via un logiciel de traitement des écoutes : je vais d’ailleurs en parler au Responsable Technique de TLM Com."

Le message est passé, ok François ?