Les spectateurs du monde entier apprécient les prouesses technologiques innovantes de l’ingénierie virtuelle.

La technologie permet de produire des merveilles, surtout quand elle mélange à bon escient le virtuel au réel. Le dernier film de James Cameron "Avatar" en est la preuve.
AvatarEn mêlant "vrais" comédiens et images de synthèse, et en allant jusqu’à développer de nouveaux procédés pour réaliser son projet en 3D, James Cameron utilise les technologies les plus innovantes pour offrir un spectacle grandiose aux spectateurs. L’audace du réalisateur couplée à son talent paient, puisque son film est en train de pulvériser les records d’entrée au box-office et donc de pulvériser les recettes. D’autant qu’avec un budget estimé entre 300 et 500 millions de dollars, Avatar est considéré comme le film le plus cher de l'histoire du cinéma. Le retour sur investissement est garanti…

C’est la preuve qu’investir dans les nouvelles technologies, dans l’idée d’améliorer la qualité du service proposé au client final (le spectateur dans le cas d’Avatar) est rentable.

De même, investir dans les compétences artificielles d’une opératrice virtuelle, favorise la performance des entreprises (Cf notre billet : "Comment une opératrice virtuelle améliore l’économie d’une entreprise".)

Car si Monsieur Cameron innove par le biais des nouvelles technologies pour le seul plaisir du spectateur, les créateurs des opératrices virtuelles innovent eux, pour offrir un confort optimal aux appelants.
Des talents créatifs différents certes, mais qui convergent dans la même direction : garantir un service de qualité aux clients.