La reconnaissance de la parole favorise l’efficacité des services publics communaux.

Le Congrès des Maires de France se tient actuellement à Paris. Réservé aux 36.000 communes de France, cet événement propose aux élus locaux un lieu pour échanger et recueillir des informations. Objectifs : trouver des solutions pour mieux répondre aux besoins de leurs administrés. D’autant qu’en période de crise et de suppression de la taxe professionnelle, les maires doivent gérer un budget de plus en plus serré.

Pour accroître l’efficacité des mairies qui centralisent des services accessibles par téléphone, les solutions de reconnaissances de la parole sont efficaces.

MairesExemple concret : Les réservations des déjeuners servis dans les cantines scolaires de la ville de Perpignan.

Parce que l’annulation et la réservation des repas occasionnaient entre 100 à 200 appels quotidiens, traités par des agents administratifs, la Mairie de Perpignan a décidé d’automatiser ce service. Depuis la rentrée 2007, les parents des enfants concernés (9.000 familles) appellent un numéro unique : après s’être identifié par le biais d’un code confidentiel, ils gèrent en toute autonomie le planning de présence de leur enfant avec une opératrice virtuelle.

Ce service satisfait autant les appelants que les agents en charge de ce service : ces derniers sont en effet beaucoup moins sollicités et peuvent désormais se consacrer à des tâches à valeur ajoutée.

Et si la réorganisation du service public permettait d’offrir des services publics de meilleure qualité ?